Les brasseurs se réjouissent de la nouvelle définition de la bière

Beer Canada logo

Les brasseurs se réjouissent de la nouvelle définition de la bière

Bière Canada et ses membres félicitent le gouvernement canadien pour avoir appuyé les brasseurs en modernisant les normes sur la bière.

Mme Marie-Claude Bibeau, ministre de l'Agriculture et de l'agroalimentaire, et Mme Ginette C. Petitpas Taylor, ministre de la Santé, ont annoncé aujourd'hui les modifications apportées au Règlement sur les aliments et drogues ayant trait aux exigences qui doivent être satisfaites afin qu'un produit puisse être étiqueté, emballé, vendu et présenté comme de la « bière » au Canada.

Les brasseurs sont solidaires des nouvelles normes sur la bière, car celles-ci réduisent les recoupements dans le Règlement sur les aliments et drogues. Une seule norme de composition régit désormais toutes les bières, peu importe le style ou le type. De plus, selon ces nouvelles normes, la bière conserve son statut de boisson alcoolisée à faible teneuren sucre et fabriquée à partir d'orge. Les brasseurs du Canada pourront aussi être plus novateurs lors du développement de leurs produits en utilisant de nouveaux ingrédients et de nouvelles préparations aromatiques tout en préservant l'intégrité de la bière.

« C'est une réussite. La nécessité d'établir des normes modernisées sur la bière est devenue de plus en plus flagrante au moment où la créativité continue d'être le principal moyen de croissance dans les marchés, a déclaré Luke Harford, président de Bière Canada. Ces changements favorisent l'innovation au sein de l'industrie et garantissent que la bière sera traitée comme étant distincte des autres boissons pour les prochaines décennies. » 

La définition moderne de la bière aidera les Canadiens à prendre des décisions éclairées. Les étiquettes des produits devront indiquer la présence d'allergènes alimentaires, de sources de gluten ou de sulfites ajoutés. Les brasseurs ont jusqu'au 14 décembre 2022 pour se conformer à ces nouvelles exigences. Bière Canada est ravi d'aider au moyen de ressources comme la Trousse d'outils et liste de vérification de l'étiquetage de la bière.

« Nous nous réjouissons à l'idée qu'en vertu de ces changements, il sera désormais permis d'utiliser de nouveaux ingrédients et de reconnaître la bière comme un produit à faible teneur en sucre, a affirmé M. Harford. Nous saluons les efforts du gouvernement qui appuient les brasseurs, et nous espérons avoir de nouvelles occasions de travailler ensemble dans le but de favoriser la croissance du marché national de la bière. » 

FAITS EN BREF

  • La bière est un aliment et fait l'objet d'une réglementation en vertu du Règlement sur les aliments et drogues. Les normes sur la bière définissent les ingrédients nécessaires à sa fabrication, les ingrédients facultatifs et les exigences devant être respectées afin qu'une boisson alcoolisée puisse être emballée, vendue ou présentée comme de la « bière » au Canada. Il existe plus de 300 normes alimentaires en vertu du Règlement sur les aliments et drogues.
  • Le nombre d'installations brassicoles au Canada est passé de 817 en 2017 à 995 en 2018.
  • 85 % des bières consommées au Canada sont fabriquées au pays.